Inspection de toit, immeuble à copropriétés.

Tout ce que vous devez savoir

Les toitures ne sont pas éternelles, aucun bâtiment n’y échappe…

Un mal nécessaire

Les toitures qui coulent n’épargnent pas les immeubles en copropriété. En fait, peu importe la nature du bâtiment dont il est question, leur étanchéité n’est pas éternelle. À plus forte raison si les travaux d’entretien pour les maintenir fonctionnelles n’ont pas été effectués, ou pire encore, lorsque la construction ou la conception d’un toit n’est pas conforme aux normes en vigueur.

L’impact de notre climat

Le Québec est reconnu pour son climat rigoureux et contrasté. Les quatre saisons qui caractérisent cette province contribuent à son exotisme et à son charme, cependant, elles mettent à rude épreuve les différents matériaux utilisés pour aménager un toit. Considéré à juste titre comme le couvercle d’une marmite, celui-ci doit être en mesure de résister à l’usure du temps, ce qui permettra à ses composantes d’atteindre la durée de vie utile promise par leur fabricant.

Source d’irritant

Refaire la toiture de votre immeuble à condo : parfois un mal nécessaire

La plupart des maîtres couvreurs le confirment : refaire une toiture représente un irritant majeur pour tout syndicat de propriétaires. Cette obligation est un mal nécessaire qui, de surcroît, les oblige à se doter d’un fonds de prévoyance pourtant indispensable pour financer des travaux de ce genre. À défaut d’en avoir un, ils devront procéder à des cotisations spéciales auprès des copropriétaires, car l’argent ne tombe pas du ciel. Pourtant, la toiture représente une pièce maîtresse, puisqu’elle se veut la continuité de l’enveloppe d’un bâtiment. Or, cette dernière doit être traitée aux petits soins, afin d’assurer l’étanchéité des condos qu’elle abrite.

Inspecter votre toit une fois l’an

« Aller inspecter son toit au moins une fois l’an est un must. Cela permettra d’observer des anomalies potentielles et d’y apporter les correctifs nécessaires », de dire Pascal Hogue, Maître Couvreur et propriétaire associé de l’entreprise Toitures PME. La crépine de drain pluvial sur une toiture plate est la première composante à vérifier. Est-elle toujours en place et dégagée des débris qui pourraient l’obstruer (ex. : des feuilles mortes). Il ne suffira que de retirer cette crépine du toit, la nettoyer et ensuite la remettre en place. Elle préviendra ainsi les accumulations d’eau sur une toiture, ce qui ferait éventuellement pourrir les papiers organiques installés en multicouches. Une eau stagnante est également propice à la pousse de végétaux.

Dégradation évidente

  • Un autre signe que le temps a fait son œuvre concerne les coins de toitures, dont le gravier se retrouvera en retrait, à cause des effets répétés d’intempéries comme le vent et les chutes de neige. Si rien n’est fait pour corriger le problème, il en résultera une oxydation de la couche d’asphalte appliquée sur le papier d’étanchéité. En outre, le papier-feutre finira par ressortir et pourrira ou brûlera à cause du soleil. « Des actions immédiates sont requises quand un tel phénomène se produit, car cela indique que des infiltrations d’eau sont imminentes, quand elles n’ont pas déjà commencé », prévient Pascal Hogue, qui agit aussi comme Maître Couvreur de confiance pour certaines compagnies d’assurance, ainsi qu’en tant qu’analyste expert après sinistre.
  • Ces infiltrations prennent également leur source au pourtour d’une toiture, où se trouvent des bandes métalliques appelées parapets qui comportent des joints. Chacun d’eux est enduit d’un scellant qui, après trois à cinq ans, s’asséchera et finira par craquer, ou même disparaître.

Aberrations

« En copropriété, on voit souvent des sorties pour hottes de cuisine et ventilateurs de salles de bain inappropriés. L’évacuation des odeurs passe par des becs de signe, alors qu’en principe, elles devraient être expulsées dans des boîtes isolées et munies de clapets d’évacuation. Faute d’avoir un système adéquat à cet égard, il en résultera parfois des retours d’air humide dans l’entre toit. Les moisissures et un vieillissement prématuré de la toiture s’ensuivront.

Il faut se rappeler que l’absence d’entretien d’une toiture accélérera la détérioration d’un immeuble, et fera augmenter les primes et les franchises d’assurance, à cause des dégâts d’eau que pourrait entraîner un toit déficient. Son inspection pourrait en outre faire économiser gros à un syndicat de copropriétaires, car elle pourrait durer plus longtemps. À l’inverse, une toiture négligée verra sa vie raccourcie de moitié, ce qui pourrait avoir des conséquences fâcheuses sur le budget d’une copropriété.

Inspection de votre toit par thermographie

Chez Toitures PME, l’inspection de toit est effectuée par la thermographie infrarouge qui représente une méthode d’inspection ‘non destructive’ permettant de visualiser les différences de température de surface de la plupart des types de toitures.

 

Apprenez-en plus ici

L’avantage Toitures PME

Nos équipes sont formées pour faire tous les types de travaux de toitures résidentielles : Immeuble à condo, Duplex et Maisons résidentielles.

Nos travaux et les matériaux sont appuyés d’une excellente garantie, autant du couvreur que du manufacturier.

Le Financement Accord D de Desjardins est disponible (sous réserve de l’approbation de la Fédération des Caisses Desjardins du Québec « La Fédération »).

Travaux de rénovation écoresponsable reconnue pour le crédit d’impôt RénoVert (finition de membrane élastomère de type SoprastarFlam HD GR «blanche» requise).

Avec Toitures PME vous êtes assuré d’être entouré d’une solide expertise, de prix très compétitifs et encore plus importants d’une qualité de service que vous remarquerez ! Nous nous engageons à vous offrir la meilleure solution pour votre toiture selon vos besoins et votre budget. Appelez-nous et constatez notre professionnalisme !